époilant


époilant
époilant, e
adj.
Étonnant.

Dictionnaire du Français argotique et populaire. . 2009.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • époilant — époilant, ante [epwalɑ̃, ɑ̃t] adj. ÉTYM. 1898, G. de Téramond, la Petite Zaza, in D. D. L.; orig. incert.; de eboeler « éventrer, écraser », puis « embrouiller » (rad. de boyau, d après Esnault, mais l infl. de poil est probable). → Poilant. ❖ ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • se poiler — ● se poiler verbe pronominal (argot époilant, étonnant) Populaire. Se tordre de rire, se marrer. ● se poiler (homonymes) verbe pronominal (argot époilant, étonnant) poiler poêlée nom féminin poêler …   Encyclopédie Universelle

  • épatant — épatant, ante [ epatɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1885; « étonnant » 1860; de épater ♦ Fam. Qui provoque l admiration, donne un grand plaisir. ⇒ excellent, formidable, génial, merveilleux, sensationnel; fam. bath, 2. chouette, fabuleux, 2. super, terrible. Il …   Encyclopédie Universelle

  • poiler (se) — ⇒POILER (SE), verbe pronom. Pop. S amuser, rire. Synon. se bidonner, se marrer. Les mômes si y a un truc qui les fait se poiler c est bien de dire merde pipi caca con cul. Pas compliqué (E. HANSKA, La Mauvaise Graine, 1978, p.48 ds CELLARD REY… …   Encyclopédie Universelle

  • épastrouillant — épastrouillant, ante [epastʀujɑ̃, ɑ̃t] adj. ÉTYM. 1894, Almanach du Père Peinard, in Sainéan, Langage parisien; comme le v. épastrouiller (v. 1900, cf. Forton, les Pieds Nickelés, in Cellard et Rey) dont il est le p. prés., fut à la mode autour… …   Encyclopédie Universelle